Cette fois-ci, je me lance vraiment

J’avais annoncé ici-même mon arrivée chez Smile et la création d’Access First, autoentreprise me permettant d’exercer le métier de consultant accessibilité pour mon propre compte.

Un an et deux jours après l’enregistrement d’Access First, je quitte Smile, à la fois un peu triste et plein d’enthousiasme. Un peu triste, car j’ai trouvé chez Smile à la fois une mission (la coordination du groupement titulaire du marché RGAA) et une équipe dans lesquels je me sens bien. Pourquoi les quitter, dans ce cas? Et bien, pour faire la même chose! Et c’est pour cela que je suis enthousiaste: je quitte mon emploi à temps partiel chez Smile pour me consacrer à plein temps à Access First.

Paradoxalement, c’est mon activité (activisme?) dans le groupe Smile qui amène à cette situation. Depuis mon arrivée, je m’y suis démené pour faire exister l’accessibilité en tant que sujet à part entière. Ces efforts ont fini par payer: depuis l’été je suis régulièrement sollicité pour intervenir sur différents projets, et les commerciaux n’hésitent plus à me consulter pour un chiffrage ou un argumentaire. Parallèlement à cela, l’activité sur le projet RGAA bat son plein, et mon temps partiel est devenu trop étroit pour absorber tout ce travail. Et comme on ne peut pas être salarié et fournisseur de la même entreprise, il m’a fallu prendre une décision: passer à un temps plein soit comme salarié, soit comme freelance.

Je pars donc de Smile avec un carnet de commandes bien rempli, et de belles perspectives pour la suite, puisque je reste le coordinateur attitré du groupement RGAA, tout en continuant à épauler les projets sur lesquels j’ai été positionné comme expert accessibilité.

Alors, ça va peut-être paraître un peu cucul, mais ce qui suit est profondément sincère… Je salue et remercie mes anciens collègues/nouveaux clients de Smile, en particulier l’équipe de Smile Digital pour l’ambiance incomparable qui y règne. Immense merci à Vincent Maucorps qui est à l’origine de mon recrutement, et m’a appuyé avec la zénitude qui le caractérise dans cette mission délicate. Et gratitude éternelle pour Cyrille Assire, patron de Smile Digital, qui m’a soutenu de manière indéfectible, et s’est mis en quatre pour que cette nouvelle page puisse se tourner de la plus belle des manières…

Une réflexion au sujet de « Cette fois-ci, je me lance vraiment »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *