5 questions à… Denis Boulay

Quatrième interview de notre série « 5 questions à… ». Denis Boulay, en poste à l’association BrailleNet depuis 1999, est Responsable du Pôle accessibilité numérique « AccessiWeb » depuis 2009. Il est en charge du développement de la marque AccessiWeb, du Label et des formations associées. Il intervient également sur ces formations, et participe à l’organisation du Forum Européen de l’Accessibilité Numérique. Vous pouvez le suivre sur Twitter: @dbo75.

Pourquoi travailles-tu dans ce domaine ?

Durant mon année de DESS (1998), j’ai eu l’occasion de suivre un cours qui m’avait beaucoup marqué sur l’accès des personnes aveugles à ce média tout récent qu’était internet à l’époque. L’intervenant était de l’association BrailleNet, jeune association œuvrant pour la promotion des NTIC pour les personnes déficientes visuelles. Par son intermédiaire, j’ai découvert l’univers du handicap visuel en travaillant à l’Union Européenne des Aveugles, à la Fédération des Aveugles de France puis à l’association BrailleNet.

De quoi es-tu le plus fier ?

De faire partie de l’aventure AccessiWeb et ce, depuis le tout début. Très fier de la qualité de nos référentiels, du Groupe de Travail AccessiWeb (proche de 500 membres tout de même !). Et plus généralement, de l’intérêt et de l’investissement dont font preuve toutes les personnes qui travaillent avec nous dans nos projets.

Si tu étais Ministre de l’Accessibilité Numérique, tu commencerais par quoi ?

Par une immense campagne de sensibilisation sur l’accessibilité numérique. Montrer les usages, les contextes, les outils, faire se rencontrer les gens… Et rappeler aux organismes publics leurs obligations dans ce domaine.

Pour toi, quel avenir pour l’accessibilité ?

A la vue des possibilités offertes par les nouvelles technologies, la multiplication des supports de consultation, il y a un rôle clé à jouer pour l’accessibilité. Il y a encore tout un travail de fond à fournir pour qu’elle finisse par être identifiée comme une composante incompressible dans la réalisation d’une interface électronique. Cela va nécessiter des techniciens hautement qualifiés, des chefs de projet sensibilisés… Il faut que « Spécialiste en accessibilité numérique » ou « Expert en accessibilité numérique » deviennent de véritables métiers, reconnus, faisant suite à un cursus scolaire complet.

Si tu avais carte blanche pour t’attaquer au projet de ton choix, tu choisirais quoi ?

J’hésite entre deux. Il y a tout le travail méthodologique qui a commencé à être entrepris notamment dans le cadre du projet MIPAW (Modèle d’Implémentation Progressive de l’Accessibilité du Web). C’est une démarche qui vise à rendre conforme son site par étapes successives en privilégiant tout d’abord les critères qui permettent de lever les problèmes d’accès à l’information pour l’utilisateur.

Puis il y un projet qui consisterait à rapprocher l’accessibilité – au sens de la conformité – avec des notions d’ergonomie pour, au final, conduire à la production d’interfaces utilisables par tous.

Une réflexion au sujet de « 5 questions à… Denis Boulay »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *