Donnez, donnez, la communauté vous le rendra

Un confrère m’a récemment rapporté cette anecdote, que j’ai trouvée édifiante. Une société lui a proposé un poste de développeur, à la condition qu’il « arrête l’accessibilité ». Injonction justifiée par le fait que cette société ne voulait pas qu’il consacre du temps (en veille, contributions, événements, etc.) à la communauté; et par le refus de partager le savoir-faire avec des concurrents.

Avec tout le respect que je dois à la personne qui a posé cette condition: à mon avis c’était une grossière erreur de calcul. La suite de: Donnez, donnez, la communauté vous le rendra

Accessibilité et bénéfices induits: petite mise au point

Le bouillonnant et talentueux Nicolas Hoffmann vient de publier un article intitulé Pour en finir avec les bénéfices induits de l’accessibilité. Dans ce billet, que je vous invite à lire, Nicolas évoque la question vieille comme l’accessibilité des bénéfices induits. Sujet très discuté et largement trollifère… Et en substance, il nous incite à arrêter de nous battre comme des chiffonniers sur un débat puéril pour nous mettre au boulot.

Comme je suis cité dans l’article ET dans les commentaires, j’y suis allé de mon propre grain de sel, via un commentaire qui à l’heure où j’écris ces lignes a été filtré comme spam potentiel. Je soupçonne le mot « onanisme » d’y être pour quelque chose (tease, tease). Ce billet est l’adaptation de ce commentaire, car après tout, hein, y a pas de raison. La suite de: Accessibilité et bénéfices induits: petite mise au point

Quelques idées simples pour l’accessibilité au quotidien

Savez-vous pourquoi Louis Laforge, présentateur du Grand Soir 3, articule aussi dis-tinc-te-ment ? La raison en est plutôt touchante : il pense à sa maman, malentendante. Il sait qu’en procédant ainsi, il l’aidera à mieux comprendre ce qu’il dit. La suite de: Quelques idées simples pour l’accessibilité au quotidien

Ma lettre au Père Noël

Cher Père Noël,

Cette année, j’ai été bien sage. Enfin, ni plus ni moins que les années d’avant, mais comme ça fait un bail que je ne t’ai rien demandé, et que cette année, j’ai l’impression que tu vas pouvoir m’exaucer… Je me suis dit, comme ça : allez, on le tente. Et puis si par malheur t’existes pas (ce qui m’étonnerait franchement), il y aura peut-être quelqu’un qui lira cette lettre, et à qui ça donnera des idées ? La suite de: Ma lettre au Père Noël

Faire l’expérience de l’inaccessibilité physique… avec un landau

Cette année, nous avions choisi de prendre l’avion pour partir en vacances en famille; et comme dans le monde d’aujourd’hui, même un bébé est un terroriste en puissance, il nous fallait une pièce d’identité pour Gabriel, 4 mois à l’époque des faits. La suite de: Faire l’expérience de l’inaccessibilité physique… avec un landau

L’accessibilité, peut-on s’en foutre parce que ça coûte ?

Tout a commencé par un commentaire désabusé d’un certain QuentinC, lors d’une discussion sur le forum d’Alsacréations, au départ très badine. QuentinC, internaute  « directement concerné » par l’accessibilité, fait l’amer constat que selon lui, l’accessibilité des sites Web n’a pas franchement progressé depuis 5 ou 6 ans (on devine au travers du message qu’il est utilisateur de lecteur d’écran). Prenant comme exemple un échange infructueux avec l’équipe du Site du Zéro, il en conclut même que, pour les professionnels, l’accessibilité c’est bien, mais on s’en fout. La suite de: L’accessibilité, peut-on s’en foutre parce que ça coûte ?

5 bonnes raisons de coller une droite à un expert accessibilité

Si vous vous lancez dans la mise en accessibilité d’un projet Web, sans trop y connaitre grand-chose au début, vous risquez de passer par plusieurs stades émotionnels très contrastés : enthousiasme euphorisant ; inquiétude croissante ; panique envahissante ; frustration abyssale ; colère légitime. Car si l’accessibilité est une discipline simple à l’échelle du test, elle peut être méchamment complexe à l’échelle d’un projet. La suite de: 5 bonnes raisons de coller une droite à un expert accessibilité

Un an, déjà…

Il y a tout juste un an, Accessiblog devenait public.

Un an d’Accessiblog, ça veut dire :

  • 29 articles, dont 6 en anglais, et 2 invités
  • 229 commentaires légitimes
  • 4647 commentaires indésirables (Akismet, que serais-je sans toi ?)
  • 12700 pages vues
  • 8500 visites, dont 21% depuis l’étranger
  • 4600 visiteurs uniques
  • un peu de sueur, quelques frayeurs, et énormément de plaisir à animer cette modeste tribune.

Merci à ceux qui ont lu, commenté et partagé ce blog. Vous m’avez donné envie d’en reprendre pour un an de plus !

Accessibilité, peinture, et battle de trolls

Nicolas Hoffmann, que ceux qui lisent ce blog doivent probablement déjà connaitre, a publié récemment un billet trollo-humoristique intitulé « Le gros problème de l’accessibilité« . Il y présente quelques caricatures des acteurs de ce mélodrame tragi-comique que donne parfois l’incompréhension entre ceux qui font du web et ceux qui aimeraient le rendre accessible. (Note pour Nico: perso, je me sens moins Gandhi que Kwaï Chang Caine… rapport aux éventuels coups de latte dans la tronche que je peux donner à l’occasion — mais toujours dans le respect de l’autre).

Je ne me suis pas attardé sur ce billet, d’autant que Nico avait annoncé la couleur: c’était du pur jus de troll, pas de quoi s’exciter la glande à réaction.

Puis vint un commentaire d’un dénommé Florian, qui pour le coup, m’a fait réagir. La suite de: Accessibilité, peinture, et battle de trolls